Devenir le créateur de sa propre réalité.

Au fil de Soi...


Nous sommes probablement nés avec des possibilités illimitées mais la plupart d'entre nous n'ont pas reçu une éducation incluant la préservation et le développement du pouvoir créatif de notre esprit.

Nous basons alors nos fonctionnements et nos habitudes sur une série de croyances bien définies, installées petit à petit dès notre naissance. Le processus de socialisation, et nos parents en particulier, nous définissent des limites qui ne sont pas nécessairement les nôtres. Vu qu'une bonne partie de la population souffre d'une manque de confiance en elle, nous pouvons constater que nous vivons sous l'emprise de ces croyances limitatives et que nous ne sommes pas conscients de notre pouvoir créateur et de notre possibilité de changer. Nous nous mettons en « auto-pilote » sans nous poser les questions essentielles ; comme «qui suis-je ?» ou «où vais-je ?»

Une croyance provient d'une expérience qui a été testée suffisamment pour être considérée comme viable et nous continuons sans arrêt à nous mettre dans des situations qui prouve cette viabilité. Le résultat est une forme de sabotage qui nous éloigne de ce dont nous avons réellement besoin et qui crée plus ou moins de souffrance pour nous-même et pour les personnes autour de nous. Sur ce nombre de croyances, il en existe une qui gouverne notre vie et qu'on peut appeler le mensonge personnel.

En acceptant que la pensée est créative, nous commençons naturellement à explorer nos systèmes de croyance et avec plus de lucidité et discernement, nous pouvons commencer à les transformer.

Il est alors très utile d'identifier le mensonge personnel pour pouvoir le repérer quand il « vient sur scène » et l'empêcher d'influencer notre pouvoir créatif.

En ayant accepté l'idée de la pensée créative et identifié le mensonge personnel, nous pouvons créer une affirmation positive. En la répétant  nous pouvons aider nos pensées et nos actions à se diriger vers la direction qui nous correspond.  Le BUT du processus est de devenir qui nous sommes.

On parle de dynamique de changement mais on ne demande à personne de changer ce qu' il est réellement.

Seulement, nous sommes nombreux à nous être éloignés de notre véritable être et nous ne savons même plus qui nous sommes.

RETROUVONS LE FIL ...de SOI

Le travail consiste donc à creuser dans notre personnalité apprise et nos comportements inconscients et habituels pour trouver qui on est réellement. Pour atteindre ce but, certaines qualités sont à cultiver.

La première chose est de devenir conscient.

Oser voir sa réalité dans les yeux et devenir conscient de ses fonctionnements, dont un certain nombre qui créent de la souffrance en nous et pour d'autres. Il faut aussi avoir le courage d'être honnête avec soi même et avec les autres et reconnaître ses croyances limitatives et son mensonge personnel. Les mensonges bloquent l'énergie et l'honnêteté la libère.

En état de création, on permet au mental de se reposer et de lâcher le contrôle.

Le but étant de dépasser notre raison et d'élargir notre conscience pour mieux comprendre qui nous sommes, d'où nous venons et où nous allons. Les prises de conscience tout au long d'une séance, juste après ou dans les heures ou les jours qui suivent sont les premiers pas vers la libération.

La recherche sur soi demande

-du discernement pour bien sentir la différence entre sa vérité et sa personnalité apprise

-de la précision pour pouvoir exprimer sa justesse.

Evidemment, au début du processus tout est gris et flou et on a du mal à trier nos ressentis et être clair. Nous est alors demandé d'être présent et d'observer attentivement.

Face aux changements en vue nous avons tendance à fuir, ce qui ne va pas nous aider à atteindre notre but.

La présence est l'amie de la conscience, elle nous ramène toujours dans l'instant présent et dans la réalité des choses.

En dernier lieu, il nous est demandé d'accepter.

C'est quand on arrête de lutter contre la réalité et commence à l'accueillir, que les tensions lâchent et qu'on trouve une forme de paix intérieure.Et cela nous amène vers la justesse de toute chose avec laquelle notre vie devient plus facile à vivre.

Le grand défi est donc de s'abandonner à soi-même et à l'existence.

* 1. L'inspiration apporte la vie, elle dit oui à la vie. Notre inspiration nous engage dans la vie.

* 2. L'expiration permet de lâcher, prendre conscience et intégrer.

* 3. La conscience est le témoin et nous ramène vers notre responsabilité.

* 4. L'acceptation permet d'abandonner nos idéaux et nous réconcilier à nous-même et notre imperfection.

* 5. La justesse apporte l'harmonie et l'accord avec l'existence.

Le principe d'abandon consiste à affronter et traverser la peur et à l'autre bout, la tension de la peur se transforme en nouvelle énergie.

Le relâchement de la tension permet à la justesse de s'installer avec une sensation intérieure d'unité et de paix.

Il permet de nous connecter à un espace immense à l'intérieur de nous. Le voile devant nos yeux s'estompe à chaque fois un peu plus et nous développons une nouvelle façon de voir les choses. On voit entre autres des possibilités là où on voyait des problèmes auparavant, ce qu'on peut appeler de la créativité.

C'est alors que la personne peut comprendre qu'à travers son cheminement elle rejoint le mouvement même de l'être humain devenant de plus en plus sujet de sa propre destinée.



La règle du jeu est de rejouer ses conflits car toute véritable deuxième fois est la libération de la première. Il s'agit d'acquérir à partir de sa propre vie le point de vue du créateur."

J.P. Klein